28/11/2012

Augmentation du loyer des logements sociaux à Fleurus: "Ca ne vous plaît pas? Cherchez dans le privé!"

 

mon toit.jpgDepuis quelques jours dans la commune de Fleurus, chaque locataire de logement social reçoit à son tour un courrier de la société "Mon toit fleurusien". Ils auraient pû croire qu'il s'agissait de voeux de fêtes de fin d'année. Dès les premières lignes, c'est la désillusion, la nouvelle tombe comme un couperet: leur loyer augmentera à partir du 1er janvier 2013.

Dans le cadre de la réforme du Code du Logement, Jean-Marc Nollet (Ecolo), le ministre wallon du Logement se tourne vers  la situation des logements «non-proportionnés» 

A partir du 1er janvier 2013, les personnes qui occupent une maison dont une chambre est inocuppée devront payer 25 euros de plus, 60 euros pour deux et 100 euros pour trois chambres inoccupées. Ils auront la possibilité d'introduire une demande de mutation leur permettant de retrouver une plus petite habitation. Les personnes occupant un logement de quatre chambres, ou plus, pourraient se voir contraint à changer de maison afin de laisser leur logement à des familles nombreuses.

Du côté de Fleurus, les réactions sont vives face à cette annonce. Certaines personnes font part de leur mécontentement, de leur incompréhension, et d'autres de leur adhérence à ce projet.

 


Certains estiment qu'il est normal qu'un couple occupant une maison de trois chambres, et laissant ainsi deux chambres vides, soient redirigés vers une habitation plus petite. En laissant, de cette manière, la place pour une famille plus nombreuse. 

D'autres personnes se sentent désemparées. Une locataire de Lambusart explique sa situation: "Cela fait des années que j'habite une maison sociale. J'avais l'intention de l'acheter mais la société ne la plus jamais mise en vente. Mais j'ai tout de même fait de nombreux travaux comme si cité.jpgc'était la mienne.

Certes, nous avons payé un loyer selon notre revenu. Mais l'argent que j'ai dépensé dans cette maison, je n'ai plus les moyens de le dépenser à nouveau dans une autre maison. Car évidemment, jamais je ne retrouverai ce confort dans une autre habitation.

Nous aussi quand nous avons loué cette maison, nous avions des enfants, mais le temps passe pour tout le monde... Nous sommes des êtres humains et non du bétail nous ne sommes pas encore en âge d'aller dans une maison de pensionné. 

Mais qu'est-ce que cette dame est censée répondre lorsqu'elle fait part de son incompréhension à la société 'Mon toit fleurusien" et qu'on lui répond ceci:

Lorsque j'ai téléphoné à la société "Mon toit fleurusien", j'ai demandé pourquoi je devais payer 60euros de plus pour deux chambres libres, alors que ma voisine doit payer 25euros pour une chambre libre. A cela la dame au bout du fil lui répond: "Si ça ne vous plaît pas vous pouvez aller voir dans le privé"

Et à la remarque: "Dans la plus petite chambre, il n'y a pas moyen de mettre un lit et une garde-robe", la réponse est la même: "Dans le privé les chambres sont plus grandes aussi". 

Compassion = Zéro ... 

19:53 Écrit par Elodie Janssens dans Faits divers | Lien permanent | |  Facebook |

 

Nos rubriques